Résumé de notre AG 2017


Le 17 mars, les membres de l’association "Les Étoffes du Soleil" se sont réunis, 
conformément aux dispositions de l’article 10 des statuts.

La dernière assemblée générale s’était tenue le 24 février 2015
Un bulletin a été adressé à tous les adhérents en septembre 2016

Notre association créée en 2007 a pour objet d’aider au développement de l’activité économique d’artisans travaillant dans le secteur du textile. Elle est née de la volonté de soutenir et d’encourager ces personnes qui s’engagent dans leur pays, le Burkina Faso, à dynamiser leur activité professionnelle et à améliorer les conditions de vie de leur famille.

Après les évènements politiques de 2014 et 2015, les attentats de 2016, la relance économique du pays est difficile.

Cette année, notre action a été soutenue par les 20 adhérents que nous sommes aujourd’hui, les dons de certains d’entre eux et d’autres personnes hors de l’association.

Pas de manifestation à Montgeron, seulement l’expo d’été à Meschers dont la fréquentation n’a pas été satisfaisante.

Maryse a reçu procuration sur le compte bancaire de l’association.

Maryse poursuit son aide à l’éducation d’Ablo, 13 ans, frais de scolarité, fournitures et plus encore : échange de courrier de photos, suivi des progrès scolaires et communication privée. Il a fait une bonne classe de 6ème.


Rapport d’activité[1] - 2016

Au Burkina
Formation en 2016
Pas de formation générale, pas de formation professionnelle

Améliorations des conditions de travail et développement économique

Dramane a reçu congé de son nouveau propriétaire. Le local qu’il loue a été vendu et le loyer doublé. Il recherche donc dans le même secteur pour ne pas perdre sa clientèle mais il n’a toujours rien trouvé car les loyers ont trop augmenté.
Des petites entreprises ont dû déserter les secteurs du centre ville pour se réinstaller plus dans la périphérie, ce qui par contre coup déstabilise d’autres artisans.

L’an dernier les couturiers avaient noté une baisse de leur activité broderie. Cette année il y a baisse aussi de l’activité couture. Les clients ont été plus regardants notamment pour les fêtes de fin d’année et fêtes cultuelles.

Seydou a entrepris des travaux d’aménagements dans son atelier, installation d’une "vraie vitrine" et de grilles de protection en fer, qu’il a du suspendre pour cause de baisse d’activité.

La participation au SIAO 2016 s’est bien passée. Seuls Seydou et Noufou un autre couturier s’y sont rendus et ont présenté le travail des autres artisans qui ont renoncé, pour raisons économiques, à se déplacer dans la capitale. Les gains de cette manifestation ont couvert les 2/3 du prix du stand. Deux magasins de prêt-à-porter pour hommes ont été intéressés par la collection de chemises  de Seydou.

Delphine continue de faire son petit commerce de tissus. Elle communique peu

Adama la teinturière a quitté Bobo, comme dit à l’AG 2015, en septembre 2015, pour suivre son mari en retraite, dans leur région d’origine à Fada N’Gourma à l’est du Burkina, en limite du Niger.
Elle avait bien relancé son activité de teinture mais elle est tombée malade, des problèmes cardiaques. Elle travaille au ralenti pour le moment. Elle tolère bien le traitement qui lui a été prescrit et espère bientôt pouvoir reprendre son travail comme avant.

Alphonse a repris ses activités entre Bobo et Gaoua, il ne donne pas beaucoup de nouvelles et ne demande rien

Maria Pas de nouvelles.

En France

Notre activité s’est donc limitée en 2016 à l’expo de photos « La vie quotidienne au Burkina Faso » dont nous vous avons déjà fait le bilan dans le bulletin N°16 de septembre 2016.
La recette a été très maigre. Nos autres recettes sont des dons des adhérents et d’autres personnes. Merci pour votre générosité. Des reçus ont été envoyés à chacun des donateurs pour la déclaration des revenus 2016. Si certains d’entre vous n’ont pas reçu le leur, n’hésitez pas à le réclamer.

La comptabilité de l’année bouclée, nous pouvons dire que nous avons respecté les prévisions à destination des partenaires.
Nous avons économisé un maximum, les budgets fournitures de bureau, montage de l’expo et achat d’artisanat, en prévision de futures participations à évènements au Burkina, c-à-d Fespaco (Festival panafricain du cinéma à Ouagadougou) et/ou FIMO (Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou).

  
Projets 2017/2018

Formation
Pas de demande pour la formation.

Conditions de travail

Dramane doit trouver un local à louer dans ses prix, sinon il devra abandonner sa clientèle et s’installer plus en périphérie.
Seydou espère reprendre les travaux de vitrine entrepris et participer avec notre aide à une foire.

L’association n’a pas les moyens de participer au paiement du loyer de Dramane, ni d’aider Seydou.
Ce serait remettre en cause le développement des activités en dehors des ateliers.

L’ensemble des adhérents présents ont demandé que, malgré les difficultés économiques, les couturiers
  1. recherchent de nouveaux artisans, tisserand-e-s et teinturier-e-s, qui pourraient leur fournir des étoffes de qualité en exclusivité
  2. participent à des manifestations, par exemple défilés de mode, durant des concerts et spectacles à l’Institut Français, fêtes locales...
  3. exposent dans des endroits tels que les hôtels, chambres d’hôtes....

Maryse a demandé que :
  1. Seydou fasse le point sur ses travaux interrompus
  2. Si Seydou et Dramane pouvaient s’associer ?
Nous avons transmis ces réflexions à Bobo. Les réponses et propositions des artisans décideront de la suite à donner à notre action.

Développement économique

Le développement des activités et la participation de nos partenaires à des manifestations restent les objectifs essentiels. Il est urgent qu’ils se créent des relations et un carnet d’adresses. En 2017 il y a la galerie marchande du Fespaco  et la FIMO

Deux autres objectifs, déjà évoqués, ne peuvent pas être mis en œuvre dans l’état actuel de la situation économique au BFaso.

  1. utiliser chaque fois que possible des matières écologiques.
  2. ouvrir une boutique coopérative en ville,
Durant quelques jours à l’été 2017, nous ferons une expo vente, sur le thème « Le wax, outil de communication » et à l’occasion vendre un peu de ce qui nous avons d’artisanat, de tissus et de vêtements que Seydou a laissés,

L’assemblée approuve les rapports et les comptes de l’exercice 2016.

Comme chacun le comprend, l’avenir est compromis. Après concertation nous avons décidé de poursuivre au moins jusqu’au SIAO 2018.
Merci à tous les adhérents et sympathisants qui ont soutenu notre action pendant 10 ans.
Pour ceux qui continuent l’aventure, la cotisation reste à 15€

Merci à Maryse pour son aide à l’éducation d’Ablo.

La séance est levée à 16h30.

Le Bureau




[1] Documents disponibles : mails des partenaires, notes et factures

]          

Aucun commentaire: